Faux Départ – #11 – Partie 2 – La césarienne : AVAC


Découvrez le Mastermind de la Naissance :
(Attention : réservé aux femmes qui veulent transformer leur vie avec une expérience de dingue !) :


Épisode #11 – Partie 2 : La césarienne : AVAC / les gestes à éviter. Et après ?

Dans cet épisode, Ema et Malika nous parlent de la césarienne de convenance. Cette opération, loin d’être une urgence médicale vitale, comporte des risques que les futurs parents devraient connaître. Aussi, on a souvent entendu qu’on ne peut pas accoucher par voie basse après une première césarienne ; cela est en réalité une fausse croyance. Qu’il s’agisse d’une césarienne prévue ou pas, découvrez les coulisses des gestes à éviter et de ceux conseillés.

Quant à la cicatrice, comment la “reconstruire” épigénétiquement ? Les parents ont aussi des droits pendant le séjour hospitalier : découvrez lesquels !

À voir aussi dans l’épisode #10 La césarienne – PARTIE 1 : Dans cet épisode, Ema et Malika nous parlent des gestes médicaux et des protocoles qui augmentent le risque de césarienne. Pourquoi continue-t-on de mettre les femmes sur le dos pour accoucher ? Pourquoi oblige-t-on le monitoring foetal en continu ? Quels sont les risques qu’un déclenchement finisse en césarienne ? Sortir de ses croyances et s’informer permet de comprendre réellement ce qu’il se passe lors de la naissance et de récupérer sa souveraineté. Loin d’être un geste anodin, la césarienne est avant tout une opération qui nécessite d’être comprise dans son ensemble et ses possibles répercussion pour la mère et le bébé.

Bien que la césarienne sauve des vies quand elle est pratiquée dans certaines conditions, elle est aujourd’hui très souvent présentée comme un geste de confort ou de contrôle organisationnel sur le déroulement de la naissance. L’appât du gain lié à cette pratique est également une réalité que peu de professionnels osent dénoncer par peur des représailles. 

Découvrez dans cette émission à quel point la médicalisation des accouchements a pris le dessus sur le bon sens et la nature. Sous prétexte que “parfois ça se passe mal”, alors on considère dès lors chaque maman en passe de donner la vie comme une personne malade, que l’on doit absolument hospitaliser pour que la venue au monde de son bébé se passe bien… Sauf qu’à trop vouloir en faire, au fil des décennies, l’immense majorité des gynécologues, obstétriciens ou personnel de maternité, s’est perdu dans un univers de protocoles, qui, lorsque l’on regarde avec un peu de recul, crée lui-même ces problèmes qu’il est censé éviter. Et ces mamans ne le comprenant pas, malgré des épisodes parfois catastrophiques dans les hôpitaux, finissent pas sortir en pensant naïvement : “heureusement que j’étais à l’hôpital, sinon ça se serait sûrement mal passé…”

Il est grand temps de redonner un peu de force, de courage et de connaissance aux mamans, et aux papas.

//
212 179 views

This entry was posted in . Bookmark the permalink.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x